Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
Fil RSS
  • Accueil
  • Les PME-PMI face à la crise : entre réalité et optimisme

L'actualité en détail

Découvrez d'autres articles

                 ...

août 2011

Incontournable mais néanmoins laborieuse, la paie est réglée comme une horloge suisse.Au-delà de...

octobre 2010

Notre panel de diagnostic en ligne s'enrichit avec le diagnostic sur la gestion de la formation....

juin 2011

L’employeur a la possibilité de faire exécuter au salarié à temps partiel, par le biais d’heures...

juin 2010

L’UIMM n’est plus à présenter. Sa « branche » ligérienne joue un rôle essentiel en matière de...

juin 2011

                ...

mai 2011

Pourquoi ne pas prendre le problème dans l’autre sens et récompenser les entreprises de moins de 20...

juillet 2010

Quel est le délai moyen pour qu’un poste soit pourvu? Combien d’entretiens sont nécessaires?...

février 2011

Selon l'importance de ses effectifs, l'entreprise doit respecter un certain nombre d'obligations...

mars 2011

L’éthique est un sujet au cœur des débats d’actualité qui ne peut être évoqué uniquement sous...

septembre 2011
Les PME-PMI face à la crise : entre réalité et optimisme

59 %. C’est le pourcentage de PME-PMI qui entrevoit une sortie de crise en 2010.

Attitude plutôt optimiste au vue de l’atmosphère générale plutôt austère. Les PME semblent tenir la barre et s’en sortent mieux que les grandes entreprises dans ce contexte socio-économique instable.

Les difficultés rencontrées sont pourtant nombreuses. Tout d’abord 79% de ces entreprises estiment que les conditions d’accès au crédit sont particulièrement difficiles et se sentent directement touchées par ce durcissement. Ceci entraîne une baisse des investissements, notamment dans le secteur tertiaire. Cependant cette baisse n’est pas aussi importante que prévue, car 56% des PME interrogées ne souhaite pas revoir leurs investissements à la baisse.

Les solutions pour parer à cette baisse d’activité ? Restructuration pour 62% d’entre elles, quand 43% souhaite opérer un changement de leur stratégie commerciale, et enfin, baisse des recrutements avec seulement 11% des PME qui souhaite recruter en 2010.

Les dirigeants restent pourtant optimiste et pense que le plus gros de la crise est derrière eux, même si 41% d’entre eux préfèrent rester prudent et pense qu’il faudra attendre fin 2010 pour en sortir.

*Enquête KPMG 2010