Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
Fil RSS
  • Accueil
  • Aide à l’embauche : 2.000 € pour un senior en contrat de professionnalisation

L'actualité en détail

Découvrez d'autres articles

Lorsque vous recrutez un nouveau salarié, le code du travail vous permet d’inclure une période...

janvier 2011

Pour toutes entreprises, le franchissement des seuils de 10 et de 20 salariés a des impacts sur le ...

janvier 2011

Le conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) vient...

janvier 2011

« Faire le pont » est une expression bien connue des salariés, qui leur permet de profiter d’un...

mai 2011

Selon l'importance de ses effectifs, l'entreprise doit respecter un certain nombre d'obligations...

février 2011

Avoir de bonnes ressources commerciales et marketing en temps de crise est crucial, mais trouver le...

mars 2010

En signant un contrat de travail, le salarié s’engage à venir effectuer son activité dans la limite...

août 2011

Aujourd’hui il existe de nouvelles techniques et méthodes de vente, des savoir-faire et des...

septembre 2010

Quel est le délai moyen pour qu’un poste soit pourvu? Combien d’entretiens sont nécessaires?...

février 2011

Do you speak English?  ¿Hable usted español?  Sprechen Sie deutsch? La connaissance...

mai 2010
Aide à l’embauche : 2.000 € pour un senior en contrat de professionnalisation
Prime à l'embauche

En mars dernier, le chef de l’Etat a annoncé des mesures pour réduire le chômage et pour doper l’emploi des seniors, notamment par le développement des emplois aidés. A ce titre, un décret du 16 mai 2011 vient de préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de l’aide à l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.

Le décret n°2011-524 du 16 mai 2011 précise le régime de la nouvelle aide de l’Etat aux employeurs pour toute embauche de demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation. D’un montant de 2.000 euros, cette aide fera l’objet de deux versements :
    un premier versement de 1.000 euros à l'issue du 3ème mois d'exécution du contrat de professionnalisation, ou pour les embauches antérieures à la date de publication du décret, à l'issue du 3ème mois suivant la date de cette publication ;
    un second versement correspondant au solde de l’aide à l'issue du 10ème mois d'exécution du contrat de professionnalisation.

Le texte précise que si le contrat de professionnalisation est arrivé à terme ou a été interrompu avant l’une de ces échéances, l’aide ne sera pas due pour la période considérée. Pour les salariés à temps partiel, le montant de l’aide est calculé au prorata du temps de travail effectif.
 

Comment demander l’aide ?

Pour bénéficier de l'aide, l'employeur doit adresser sa demande à Pôle emploi dans les 3 mois suivant le début de l'exécution du contrat de professionnalisation ou, pour les embauches antérieures à la date de publication du décret, suivant la date de cette publication.
Cette demande doit être accompagnée d’une copie du contrat de professionnalisation et, le cas échéant, de la décision de prise en charge financière de l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) ou, à défaut, de la preuve de dépôt du contrat auprès de cet organisme.
Pour donner lieu à paiement, dans les 3 mois suivant chacune des échéances mentionnées ci-dessus, l’employeur doit faire parvenir à Pôle emploi une déclaration attestant que le contrat de professionnalisation est en cours à ladite échéance.
Cette aide de l’État est cumulable avec les aides déjà existantes au 17 mai 2011 pour l’embauche de salariés âgés de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.

 

                                        d'après Intelligence RH