Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
Fil RSS

L'actualité en détail

Découvrez d'autres articles

L’éthique est un sujet au cœur des débats d’actualité qui ne peut être évoqué uniquement sous...

septembre 2011

Pour toutes entreprises, le franchissement des seuils de 10 et de 20 salariés a des impacts sur le ...

janvier 2011

Longtemps réservé à une poignée de cabinets spécialisés, le recrutement par approche directe se «...

avril 2010

Choisir un DRH sur mesure

novembre 2010

59 %. C’est le pourcentage de PME-PMI qui entrevoit une sortie de crise en 2010.Attitude plutôt...

juin 2010

Dynamique Entrepreneuriale est le magazine de référence des dirigeants et des créateurs...

décembre 2010

Tout le monde s’entend à dire qu’internet est un outil formidable. On y trouve tout (ou presque),...

septembre 2010

Début mars, le président de la République a présenté de nouvelles mesures destinées à favoriser...

mars 2011

Avoir de bonnes ressources commerciales et marketing en temps de crise est crucial, mais trouver le...

mars 2010

Afin de continuer à découvrir la tendance du marché des ressources humaines, Service-rh.com a...

mai 2010
Tour d’horizon des chiffres clés du process de recrutement en France

Quel est le délai moyen pour qu’un poste soit pourvu? Combien d’entretiens sont nécessaires? Combien de candidats sont nominés dans la « short list » des recruteurs? Lequel des managers est le plus impliqué lors du recrutement? Telles sont les questions auxquelles le cabinet Robert Half répond au travers d’une étude sur le process de recrutement.

Au terme d’une enquête menée en avril-mai 2010 auprès de 2.400 managers (ressources humaines, financiers ou dirigeants) en charge du recrutement dans 13 pays (dont Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, République Tchèque, Suisse), le cabinet de recrutement Robert Half vient de publier les chiffres clés du process de recrutement.

Quel est le délai moyen pour qu’un poste soit pourvu en France?
En France, les postes vacants sont pourvus en 4 à 5 semaines pour 32 % des managers interrogés, et en 2 à 3 semaines pour 29 % d’entre eux. Ces chiffres illustrent « un allongement du processus de sélection », indique Bruno Fadda, Associate Director de Robert Half International France.
Cet allongement s’accompagne du « risque clairement identifié – et constaté – […] de perdre des candidats valables ». C’est pourquoi, Bruno Fadda recommande « d’obtenir en amont (c'est-à-dire avant toute autre démarche) l’accord de toutes les personnes impliquées dans le recrutement sur le contenu du poste et le profil recherché ». Il conseille également de planifier les différents entretiens prévus avec tous les intervenants.

Concernant les autres pays étudiés, les délais moyens pour pouvoir un poste varient entre 2 et 10 semaines :
- de 2 à 3 semaines en République Tchèque et en Espagne (auprès de 44 % des managers tchèques et de 37 % des managers espagnols) ;
- de 4 à 5 semaines en Suisse (43 %), en Allemagne, aux Pays-Bas (36 %), en Autriche (35 %), en Irlande (32 %) et en Italie (31 %) ;
- et de 6 à 10 semaines au Luxembourg, aux Pays-Bas (28 %) et en Belgique (26 %).

Toutefois, il arrive que certains postes soient pourvus en moins d’une semaine selon 30 % des recruteurs espagnols, ou a contrario en plus de 10 semaines selon 18 % des managers belges.

Combien de candidats sont nominés dans la « short list » des recruteurs?
Si le process de recrutement est assez long, c’est pour permettre aux recruteurs de sélectionner les bons candidats. En France, 14 % des responsables qui recrutent ont dans leur liste finale une sélection de 3 candidats, 28 % de 4 à 6 candidats et 16 % de 7 à 10 candidats.
Bruno Fadda explique qu’ « il convient de sélectionner de 3 à 5 candidats pour un premier rendez-vous. Pour éviter la déconvenue d’un désistement de dernière minute, 2 à 3 seront invités à participer à un entretien final ». Il insiste également sur le fait q’un candidat ne doit être écarté qu’après examen de ses compétences, et non sur la base de critères discriminants.

Dans les autres pays de l’étude, la « short list » des recruteurs s’échelonne globalement de 1 à 10 candidats. Cependant, certains managers interrogés ont déclaré avoir retenu jusqu’à 20 candidats.
- entre 1 et 3 finalistes en République Tchèque (39 %), en Autriche (37 %) et en Belgique (22 %) ;
- entre 4 et 6 finalistes en Suisse (42 %), en Allemagne (38 %), en Irlande et au Luxembourg (35 %) ainsi qu’en France (28 %) et aux Pays-Bas (24 %) ;
- et entre 7 à 10 finalistes en Allemagne et en France (16 %) ainsi qu’en Espagne (15 %).

Combien d’entretiens sont nécessaires pour aboutir à une décision?
En la matière, les pratiques sont très différentes en fonction des pays. « Si 33 % des managers allemands effectuent en moyenne plus de 5 entretiens pour procéder à un recrutement suivis par 17 % des Autrichiens, en revanche 22 % des Tchèques et 17 % des Irlandais ne procèderaient qu’à un seul entretien », précise le cabinet Robert Half.
En France, 57 % des responsables chargés d’un recrutement prennent leur décision finale à l’issue de 2 à 3 entretiens. Ce nombre moyen prévaut également dans les pays suivants : Luxembourg (82 %), Pays-Bas (80 %), Espagne (61 %), Italie (59 %), Suisse (57 %) et Autriche (51 %).

En conclusion, les chiffres clés des process de recrutement en France à retenir sont :
- 32 % des recruteurs pourvoient un poste en 4 à 5 semaines, 29 % en 2 à 3 semaines et 16 % en 6 à 10 semaines
- 28 % des recruteurs ont une « short-list » de 4 à 6 candidats, 16 % en ont 7 à 10 et 14 % en ont jusqu’à 3
- C’est le ou la responsable du service concerné qui est le ou la plus impliqué(e) dans le process de recrutement (30 % des cas), devant le ou la responsable des ressources humaines (25 % des cas), le ou la responsable du recrutement (22 %) ou encore l’équipe d’encadrement ou le management (21 % des cas).

 


         d'après Stéphane Bonnegent d'Intelligence Rh

 

   Evaluez en ligne votre process recrutement